Quand l’annonce d’un diagnostic de handicap/déficience/incapacité chez l’enfant fait trauma chez le parent

Quand l’annonce d’un diagnostic de handicap/déficience/incapacité chez l’enfant fait trauma chez le parent

Vous êtes amenés dans votre pratique professionnelle à travailler avec des parents à qui l’on a annoncé récemment un diagnostic de handicap, une déficience ou une incapacité ?

Est-ce qu’on ose reparler de cette annonce avec les parents et comment restons-nous bienveillant ?

Comment mettre des mots avec eux sur leur situation ?

Comment accompagner la famille élargie (grands-parents, fratrie, etc.) ?

Comment repérer les signaux d’un potentiel trauma et comment y réagir ?

Quels objectifs ?

Déroulé de la formation

Contenu

D’abord, nous tenterons de comprendre et de définir la notion de « handicap » aujourd’hui en nuançant les termes tels que handicap, déficience et incapacité. 

Nous parlerons du moment de l’annonce du diagnostic ou de l’absence de diagnostic et des émotions que cela peut provoquer chez les parents. Nous aborderons la question du regard des autres.

Ensuite, nous évoquerons la manière dont les parents peuvent surmonter cette épreuve, en tenant compte de leur vécu, de leurs besoins et des temps de répit nécessaires. Il sera également questions des répercussions sur la fratrie, le couple, et la famille élargie. 

Nous présenterons les concepts de « la crise » qui provoque le chaos et arrête le temps et nous confronte à nos représentations, ainsi que celui de trauma. Nous apprendrons à en repérer les symptômes et ses conséquences. 

Cette formation vous permettra donc de développer vos capacités de réflexion, de micro-observation et d’analyse et donc votre sensibilité professionnelle en situations périnatales. 

Méthodologie de la formation

Cette formation se veut participative. Il y a aura des moments de réflexion et de mise au travail pour les participants. Nous partirons de nombreux exemples cliniques apportés par la formatrice ainsi que par les participants.

Cela nous permettra d’être au plus proche de ce que vous vivez comme intervenant de terrain. 

Support

Lors de cette formation, vous recevrez différents documents comme le support de la présentation, et les références bibliographiques.

Participants

Cette formation est à destination des intervenants psycho-médicaux-sociaux qui rencontrent des enfants et des parents dans leur pratique clinique. Le nombre de participants est limité à 15.

Animatrices

 Valérie Deville est psychologue et logopède. Elle dispose d’une expérience de plus de 20 ans dans le domaine de handicap, des déficiences et de la surdité. Elle est spécialisée dans l’accompagnement à la parentalité. 

Lieu et date

Cette formation se donne  le 5 décembre 2024 de 9h30 à 16h30 à Namur

Le tarif de la formation est fixé à 200 euros.

Informations & inscriptions

Si vous souhaitez vous inscrire ou demander des informations complémentaires, vous pouvez envoyer un mail à info@taking-care.be ou téléphoner au 0456/206.378. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais. Nous nous donnons le droit d’annuler la formation par manque de participants.
Inscriptions ouvertes

Qui es-tu ?

Je suis Emilie Vaessen, psychologue clinicienne, mariée et maman de 2 jeunes enfants de 6 et 4 ans.

Quel est ton parcours professionnel ?

Après avoir terminé mes études de psychologie à l’UCL en 2010, je fais mes premiers pas dans le secteur de l’aide à la jeunesse en tant qu’éducatrice (hébergement et domicile des bénéficiaires). Cette expérience me permet une première approche d’un public (enfants, ados et famille) souvent précarisé, fragilisé ou même traumatisés par diverses expériences adverses. D’autres expériences m’emmènent dans le milieu du handicap, de l’enseignement secondaire ou encore des ressources humaines. Mais c’est finalement en 2014 que je renoue avec le secteur qui met tient à cœur, l’aide à la jeunesse, en intégrant l’équipe de la Frênaie (SRG – Liège) en tant que psychologue.

Je travaille depuis bientôt 10 ans dans cette institution qui accueille des enfants de 3 à 9 ans. C’est dans ce cadre que j’ai l’occasion de suivre diverses formations, notamment une formation de deux ans à Paris autour de l’approche piklérienne qui nourrit nos réflexions autour des notions de besoin, de sécurité, de la collectivité. Ensuite, mon intérêt grandissant pour la question du trauma, j’ai l’occasion me former à cette problématique avec Laurie Loop. Cette nouvelle lecture des enfants donne encore plus de sens à mon métier de psychologue et à l’importance de réfléchir en terme de sécurité le quotidien de ceux-ci.

En 2023, je m’installe comme indépendante complémentaire en cabinet où je reçois des enfants, des adolescents et des adultes. Bien que ma porte soit ouvertes à tout type de difficultés, je sens mon intérêt pour la question du trauma et de l’attachement bouillonner. J’ai donc entamé en novembre 2023 la formation en ICV (intégration du cycle de vie – Lifespan Integration).

 

Pourquoi t’engager dans le projet Taking Care ?

 

Suite à plusieurs rencontres avec Laurie, l’envie de pouvoir collaborer avec Taking Care à germer. Travailler avec eux c’est pouvoir se mettre au service des gens pour former, partager, échanger autour de thématiques communes qui nous animent. C’est aussi pouvoir faire partie d’une aventure où la bienveillance, le respect, la soutien, l’envie d’apprendre et évoluer continuellement sont au cœur du travail.